Pimp my planche à repasser!

Après Pimp my Ride, Pimp mein Fahrrad (Pimp mon vélo en Allemagne) et il me semble aussi avoir vu Pimp ma salle de bain, voici Pimp my planche à repasser version Clairette!

Faut dire que là il y avait urgence, ma vieille housse Ikea commençait vraiment à plus être sortable. Comme une planche à repasser ça a tendance à traîner dans le salon ça devenait critique d’avoir un truc aussi laid en plein milieu de la paroisse, donc au premier trou j’ai plus tenu, et j’ai plongé dans ma réserve à tissus! Et qu’ai-je trouver comme par hasard, et oui on se refait pas ( clin d’oeil à ma copine C. qui a encore bien rit) un coupon de toile de jouy pile poil à la bonne taille. Et comme la toile de Jouy c’est pas cher et bien costaud c’était parfait pour cet usage. Donc voilà, maintenant je peux faire ma flemmarde et laisser traîner ma beautiful table à repasser dans le salon et repasser dans la joie (bon là faut pas pousser quand même c’est bien pour ça qu’elle dans le salon la table, devant la télé)!

Pour les explications techniques, c’est après les photos…

After Pimp my Ride, Pimp mein Fahrrad (Pimp my bike in Germany) and I seem to recall a Pimp my Bathroom, here is Pimp my Ironing Board, by Clairette!

I must say that my ironing board was really getting more than shabby and it was a real eyesore whenever it was left lying around in my living room for too long, a not so rare occurence given our household’s general enthusiasm for ironing! The last straw came in the shape of a hole forming in the fabric, which sent me directly diving into my fabric bag. Lo and behold, what did I find, a perfectly sized piece of toile de Jouy of course – my friend C. really had to laugh once again at this particular mania of mine! So now I can be lazy and leave my beautiful ironing board in the middle of the place, and iron blissfully (well maybe that’s going a bit far, that’s why the board is in the living room in the first place in front of the TV!)

Practical details after the pics…

pimpmypl1

pimpmypl2

pimpmypl3

Alors pour les explications techniques. En fait me suis basée sur ma vieille housse. J’ai reporté la forme de la housse sur ma toile puis découpé. J’ai décousu l’espèce de biais en filet qui servait à passer le cordon pour le poser sur ma nouvelle housse. J’aurais aussi pu faire un rabat pour passer le cordon ou un ruban mais ça aurait été très épais avec de la toile de Jouy donc après reflexion et un moment passé avec mon decouvit, j’ai réutilisé le biais. C’était donc vraiment tout simple, on pose le biais avec des épingles et on coud. Après plus qu’à faire rentrer le cordon avec une épingle à nourrice, bien serrer et ajuster la nouvelle housse sur la planche.

So for the technical part: I used my old board cover. I placed it on my new fabric and just copied the shape. Then I sewed off the sort of bias binding in which the cord was pulled to place it on the new fabric, see pic below. I could also have made a fold along the cover to pull the cord through, but with this kind of fabric it would have been really thick. So I just pinned carefully this binding, sewed it and pulled the  cord through with a safety pin and that was it!

pimpmypl4

 

 

 

 

Une partie des commentaires ci-dessous ont été importés de mon ancien blog, leur date n’est donc pas la bonne!

Publicités

A l’ombre des jeunes filles en fleur…

Pour saluer le retour du soleil voici une blouse romantique, très « jeune fille en fleur. » Bon à presque 32 ans j’ai peut-être passé l’âge, mais on se refait pas et la toile de jouy j’aime ça ( c’est génétique apparemment! ).

A romantic blouse to welcome the sun’s comeback! Well, maybe at almost 32, I am getting a bit old for this romantic girl style, but whatever, I love this ‘toile de jouy’ fabric!

IMG_2317 2 copy

IMG_2320 2 copy

IMG_2322 2 copy

Pour les détails techniques, le modèle vient de chez Citronille (Intemporels pour futures mamans, d’Astrid le Provost). Petits changements, le tissu étant un tissu d’ameublement (Les Tissus d’Ursule) qui ne se prêtait vraiment pas aux boutonnières j’ai utilisé des boutons pressions et de jolis boutons en nacre pour faire semblant. J’ai aussi changé le bas des manches qui se resserrent avec un ruban. Et bien sûre j’ai diminué l’ampleur pour en faire une tunique de femme pas enceinte. En général, le tissu d’ameublement pour les vêtements ce n’est pas une réussite, mais là ce coton était très fin et une fois lavé, l’apprêt étant un peu parti, il est tout à fait agréable à porter.

Une partie des commentaires ci-dessous ont été importés de mon ancien blog, leur date n’est donc pas la bonne!